Pompes
& accessoires

Multicellulaire verticale - Triphasé 400v
3 kW (4 ch) - Turbine NORYL

Plage de débit : 1,5 à 11 m3/h.
Hauteur manométrique max. : 95 m.
Conditionnement : Unité
Code article : 212547
453,54 € HT544,25 € TTC
566,93 € HT 680,32 € TTC
Pompe multicellulaire verticale préconisée pour le pompage de liquides clairs non chargés, système de surpression, irrigation, eau glycolée, traitement des eaux, climatisation, système de lavage.
Usage domestique, agricole, industriel.

Conditions d'utilisation :
- Débit : jusqu'à 26 m3/h - Hauteur manométrique totale : 125 m.
- Pression de service maxi : 10 bar - Hauteur aspiration maxi : 7 m.
- Température max. liquide pompé : de -5 à 35 °C PV.
- Température ambiante : jusqu'à 40 °C.
- Pompe adaptée à l'eau glycolée.

Avantages :
- Pompe monobloc, silencieuse, économique à rendement hydraulique élevée.
- Roulements largement dimensionnés pour assurer une durée de vie maximum et bague de guidage intermédiaire de l'arbre pompe.
Télécharger la notice
Ces pompes sont utilisées pour pomper de l'eau claire ou très légèrement chargée, pour l'arrosage ou l'alimentation domestique, industrielle ou agricole.

Les pompes multicellulaires sont des pompes centrifuges utilisées pour la surpression, leurs turbines multiples permettent d'atteindre des pressions importantes.
Leur rendement est bon, mais elles ne sont pas auto-amorçantes et même un peu délicates à amorcer si l'installation et la mise en route ne sont pas faites très soigneusement.

Selon la place disponible et la disposition des canalisations, vous avez le choix entre des pompes horizontales ou verticales, et entre des sortie en ligne ou disposées verticalement.

Elles servent à puiser de l'eau douce dans des sources, des puits, des forages, des réserves, des systèmes de récupération d'eau de pluie ou des rivières ou de remonter la pression trop faible d'un réseau d'eau de ville.
Choix des caractéristiques de la pompe adaptée à vos besoins.

1. Déterminer la consommation, donc le débit nécessaire
Il faut connaître la consommation par jour, en déduire le volume d'eau maximum par heure pour couvrir le fonctionnement de l'installation.
La pompe devra avoir un débit égal environ au tiers de la consommation journalière.

Débit = Consommation par jour / 3

Le débit s'exprime en mètres cube par h (m3/h) ou en litres par minutes (l/min)
Consommations domestiques:
1 personne : 200 litres / jour
Pelouse : 8 litres / m2 / jour
Jardin : 6 litres / m2 / jour

2. Calculer la pression nécessaire
Il est indispensable de calculer la pression nécessaire à la bonne circulation de l'eau.
Elle se calcule en mètres de hauteur d'eau et le résultat s'appelle la hauteur manométrique totale ou HMT

10 mètres d'eau = 1 bar = 1kg de pression.

Les éléments à prendre en compte:

1. Le dénivelé entre le niveau de l'eau au point de pompage et le point de distribution, à mesurer ou évaluer sur le terrain.
Pour 10m de dénivelé, ajouter 10 m à la HMT.

2. Les pertes en charge dues à la longueur de la canalisation et à sa forme.
  • Le débit
  • La longueur de la canalisation.
Débit
en m3/h
Diamètre tuyauterie
25mm
20/27
¾"
32mm
26/34
1"
40mm
33/42
1" 1/4
50mm
40/49
1" 1/2
63mm
50/60
2"
75mm
66/76
2" 1/2
1 8,0 2,1 0,5 0,2
1,5 17,0 5,0 1,0 0,5 0,1
2 33,0 9,0 2,0 0,9 0,3
3 21,0 4,5 2,2 0,6 0,1
4 32,0 7,6 3,5 1,0 0,2
5 13,0 6,0 1,8 0,4
6 Les valeurs sont
surestimées pour tenir
compte des raccords,
codes, etc.
17,0 8,0 2,5 0,5
7 25,0 12,0 3,5 0,7
8 33,0 14,0 4,5 1,0
9 19,0 5,7 1,2
10 Les valeurs en grisé sont à éviter, et
conduisent à choisir un diamètre
supérieur, ne pas dépasser 10m
23,0 7,0 1,5
Valeur des pertes en charge en cm CE (cm de colonne d'eau) par m de canalisation

Exemple de calcul: Débit: 3m3/h
Diamètre tuyauterie: 40mm
Perte en charge: 4,5 cm CE par m de canalisation

Si la longueur de canalisation est de 50m, cela donne 50 x 4,5 =225cm CE de perte en charge totale,
Soit 2,25m à rajouter à la hauteur manométrique totale HMT.

3. La pression nécessaire à l'utilisation ou la bonne marche des équipements raccordés.
  • un robinet fonctionne avec 1 bar de pression.
  • une douche, de 2 à 3 bars.
  • un arroseur avec 3 bars mini.
En fonction du débit et de la HMT calculés, il faut ensuite choisir une pompe de capacité suffisante, mais pas plus puissante qu'il n'est nécessaire, en regardant les courbes débit/pression de chaque modèle.
Il faut que le point de fonctionnement de la pompe, par exemple 4m3 à 50m (5bar) soit situé dans la partie centrale, en évitant les extrémités à droite ou à gauche de la courbe.
Précautions pour l'installation hydraulique

Les tuyauteries d'aspiration et de refoulement doivent être correctement fixées afin qu'elles ne puissent exercer aucune traction sur le corps de pompe.
Installer la pompe dans un local fermé et bien ventilé (ou au moins à l'abri du gel et des intempéries) et dans une température ambiante inférieure à 40 °C.
Le diamètre du tube d'aspiration doit être égal ou supérieur au diamètre de l'orifice d'aspiration de la pompe.
Dans le cas d'une pompe de surface en aspiration, il est indispensable de monter un clapet crépine sur la conduite d'aspiration.
Avant la première mise en service ou après un arrêt prolongé, s'assurer que l'arbre du moteur n'est pas bloqué; quel que soit le modèle et la taille de la pompe, il doit tourner librement.
Rappel : Pompes non auto-amorçantes : remplir complètement d'eau propre le corps de pompe et la tuyauterie d'aspiration.
Mettre la pompe en route et fermer partiellement les vannes et robinets tant que la tuyauterie de refoulement n'est pas pleine d'eau.
Si la pompe risque d'être exposée à une température inférieure à 0 °C, il est nécessaire de protéger la tuyauterie et le corps de pompe contre le gel.
Vidanger éventuellement la tuyauterie et le corps de pompe par le bouchon prévu à cet effet.

Précautions pour l'installation électrique

Les électropompes monophasées sont toujours livrées avec une protection thermique incorporée.
Il faut équiper les pompes triphasées d'une protection thermique adaptée au moteur.
Contrôler la tension du réseau : elle ne doit pas varier de +/- 5 à 8 % de la tension nominale de la pompe.
Contrôler le sens de rotation du moteur: le ventilateur doit tourner dans le sens des aiguilles d'une montre (de gauche à droite).
Dans le cas d'un moteur triphasé, s'il tourne dans le sens inverse, il convient d'inverser deux phases d'alimentation électrique dans la boîte à bornes.
Vérifier la qualité et la continuité de la terre depuis l'alimentation électrique jusqu'au moteur.

Sens de rotation du moteur :
  • Pompes monophasées de surface et pompes de relevage sans coffret de démarrage : pas de problème, le raccordement électrique qui permet au moteur de tourner dans le bon sens a été réalisé en usine ; le branchement phase/neutre ou neutre/phase dans la boîte à bornes n'a pas d'influence sur celui-ci.
  • Pompes monophasées immergées (puits, forage ou relevage) avec coffret de démarrage : le raccordement qui donne le sens de rotation au moteur est, dans ce cas-là, réalisé dans le coffret de démarrage, aussi est-il très important de respecter les indications avec les codes de couleurs donnés par le fabriquant.
  • Moteurs triphasés : il suffit d'inverser deux des trois phases pour changer le sens de rotation d'un moteur triphasé.

Choix des câbles électriques pour pompes
Tension Puissance
moteur
kW
Intensité
A
4 x 1,5 4 x 2,5 4 x 4 4 x 6 4 x 10
4 x 16
Mono 230V Longueur du câble maxi en m
0,37 3,4 150 250 400 600 1200 1500
0,55 4,3 100 170 270 400 700 1100
0,75 5,7 80 140 220 320 550 850
1,1 8,6 50
90 130 220 350 550
1,5 10,6 45 80 120 180 350 450
2,2 15,5 25 50 80 120 200 300
Tension Puissance
moteur
kW
Intensité
A
4 x 1,5 4 x 2,5 4 x 4 4 x 6 4 x 10
Tri 400V Longueur du câble maxi en m
0,37 1,1 750 200 - - -
0,55 1,6 500 850 1300 - -
0,75 2,1 400 700 1000 - -
1,1 3 250
450 700 1000 -
1,5 4
200 350 500 800 1200
2,2 5,9 150 250 400 500 800
3 7,8 100 175 250 400 700
Tension Puissance
moteur
kW
Intensité
A
4 x 2,5 4 x 4 4 x 6 4 x 10 4 x 16
4 x 25
Tri 400V Longueur du câble maxi en m
4 10 140 220 350 600 900 -
5,5 13,7 100 150 250 400 650 900
7,5 16,5 80 125 200
300 550 800
9,2 19,2 70
100 170 250 450 700
11 22,7
50 80 130 210 350 590
15 32 - 50 100 160 270 400
18,5 39 - - 80 120 220 350
22 48 - - - 120 200 300
30 62 - - - - 150 220
Les valeurs ci-dessus ne sont qu'indicative, l'installateur est seul responsable de la bonne sélection du câble.

Protection contre les courts-circuits

Elle est assurée par un relais électromagnétique ou par des fusibles.
Un court-circuit entraînant la circulation de courants très élevés, leur action doit être très rapide.
Protection de la ligne électrique et de l'environnement (fusion des câbles, dégagement de chaleur, incendie...).

Protection contre les défauts d'isolement / Protection des personnes (électrocution)

Elle est assurée d'une part par la mise à la terre de toutes les masses et d'autre part par un disjoncteur différentiel qui coupe l'alimentation lorsqu'une fuite à la terre est détectée; son action est immédiate.
Le disjoncteur est installé en amont de toute l'installation.

Protection contre les surcharges

Elle est assurée par un relais thermique, un système électronique, un KLIXON ou un ipsotherm.
Son rôle est d'interrompre le circuit lorsque l'intensité dépasse une valeur préalablement réglée ou fixée.

Protection du matériel (le moteur de la pompe) contre l'échauffement excessif, voire la détérioration.

Les moteurs monophasés sont toujours équipés d'origine de cette protection.
Elle se trouve à l'intérieur des moteurs ventilés monophasés et de certaines pompes de relevage et de puits.
La plupart des moteurs de pompes immergées, ainsi que certaines pompes de relevage et de puits ont une protection séparée, installée dans un coffret avec le condensateur.

A voir aussi

Coffret gestion pompe - Type T03M
Monophasé 230v
Avec capteur de pression.
Multi contrôles.
1 Pompe .
Intensité max. 18 A.
Conditionnement : Unité
294,90 €
Disjoncteur modulaire 3 pôles
Courbe D - 400v - 16 A - 10 kA
Disjoncteur modulaire 3 pôles calibre 16 A.
Pouvoir de coupure 10 KA selon EN 60898.
Conditionnement : Unité
25,61 €